Course, piraterie et flibuste

coffre de marine

Le corsaire, le pirate, le flibustier : les termes sont souvent utilisés comme des synonymes. Or, ils désignent des personnes et des activités différentes.

Un pirate est un hors-la-loi. C'est un homme de mer qui ne reconnaît aucune autorité hormis la sienne. Il s'attaque à tous les navires, peu importe leur nationalité. Compte tenu de son indépendance, le pirate ne partage ses profits qu'avec son équipage. Enfin, il pratique son " métier " en temps de guerre comme en temps de paix.

... le corsaire partage les profits de ses courses avec le roi et ses armateurs.Le corsaire doit avoir l'autorisation de son roi ou de son État pour faire la course. Il détient une lettre de marque ou une commission en course prouvant qu'il agit pour son roi. De plus, le corsaire partage les profits de ses courses avec le roi et ses armateurs. Enfin, ses activités ne sont reconnues qu'en temps de guerre. S'il s'aventure à faire une prise en temps de paix, gare à lui. Il risque d'être accusé de piraterie!

Quant au flibustier, il désigne un pirate qui, aux XVIIe et XVIIIe siècles, s'attaquait aux navires et aux possessions espagnoles dans les Antilles.



Une image légendaire

Légende

Combien de films, combien de livres, de légendes et de chansons célèbrent la mémoire de corsaires ou de pirates? Impossible à dire. Ils sont innombrables, parce que de tout temps, la figure du pirate fait peur ou fait rêver et elle stimule l'imaginaire fantastique.

Les pirates et les corsaires évoquent des navires en perdition, des trésors fabuleux et des capitaines sans foi ni loi sous le soleil des Antilles. Évidemment, le capitaine est toujours muni d'un crochet au bras, d'un pieu au lieu d'une jambe et porte la barbe longue, un couvre-œil et sur son épaule un perroquet moqueur.

Ex-Voto

Or, cette image du pirate « classique » que tout le monde partage est une création du cinéma hollywoodien et, si elle s'inspire de véritables pirates du passé, est plus proche du rêve que de la réalité.

Les corsaires du Saint-Laurent

Les pirates risquent la mort comme châtiment, s'ils sont faits prisonniers. Par contre, les corsaires peuvent recevoir des récompenses. Encouragés par l'État, les corsaires contribuent à l'effort de guerre contre les nations ennemies.

Croix

Chez nous, deux « héros » de notre histoire ont été corsaires et ont reçu la croix de Saint-Louis, remise par le roi de France. Pierre Lemoyne d'Iberville, que l'histoire a retenu comme explorateur et fondateur de la Louisiane, a en fait été un célèbre corsaire dans le Saint-Laurent et même dans les Antilles. Il avait la réputation d'être particulièrement sanguinaire.

De même, Michel de Salaberry, connu pour ses faits d'armes sur mer, a aussi été corsaire et a défendu Louisbourg et Québec contre les Anglais. Pour le récompenser de ses bons services, il a été nommé capitaine de flûte dans la Marine royale, une récompense importante.